Hors collection

Nâzîm Hikmet - Biographie et Poèmes - Editions Turquoise

Nâzîm Hikmet
Biographie et Poèmes

Vivre comme un arbre, seul et libre
Vivre en frères comme les arbres d’une forêt

Erhan Turgut

Beau livre

Édition trilingue français-anglais-turc
ISBN : 978-2-951444-86-7
Parution : octobre 2002
240×300 mm. 336 pages reliées sous jaquette illustrée.
Prix : 38 €
Livre épuisé

Sous la direction d’Erhan Turgut en collaboration avec Jacques Lacarrière, John Berger, Randy Blasing, Michel Cournot, Pierre Daix, Régis Debray, Güzin Dino, Howard Fast, Yevgueni Yevtouchenko et Charles Dobzynski.
Dessins : Abidin Dino.

Plus de 300 photographies, manuscrits, dessins, peintures et documents inédits.

Coup de cœur de la Fnac

La poésie de Nâzim Hikmet (1902-1963) est sans conteste l’une des plus connues du XXe siècle. Traduite en plusieurs langues, mise en scène, chantée, l’œuvre comme son créateur ont parcouru le monde entier. Nourri de poésie ottomane, française et russe, élevé dans une famille d’intellectuels francophones, Hikmet, très jeune, affirme sa vocation de poète, alors que le peuple turc livre la guerre de libération.

Ses idées révolutionnaires et les appels à l’insurrection que son œuvre laissait entendre coûteront à Hikmet plus de 14 années de prison. Il sortira en 1950, mais sous la pression et les menaces de mort exercées par le gouvernement turc de l’époque, il devra fuir son pays pour s’exiler en Union soviétique où il passera ses derniers jours. Il sera destitué de la nationalité turque.

Séparé de sa famille et de ses proches, une nouvelle vie commençait pour le poète en Russie, une vie d’exil. L’œuvre de l’artiste témoigne magnifiquement de sa douleur, de sa souffrance, mais aussi de l’amour, de son espoir et de son optimisme. Sa poésie définit un humanisme nouveau, lyrique et passionné.

Un livre superbe, avec des textes de Jacques Lacarrière, John Berger, Charles Dobzynski et Güzin Dino, qui comporte plus de 300 photographies, manuscrits, dessins, peintures et commentaires inédits.

Résumé
Un beau livre complet sur l’un des plus grands poètes du XXème siècle: biographie détaillée du poète Nazim Hikmet (1902-1963), préface présentée sous forme d’un journal par John Berger, choix d’une centaine de poèmes dont certains inédits. L’ouvrage comprend aussi une vingtaine d’articles de Aragon, Sartre, Neruda, Tzara, analysant entre autres les divers aspects du poète et de son oeuvre, des regards de Jacques Lacarrière, Régis Debray, Pierre Daix, Michel Cournot, H. Fast etc. Sans oublier un chapitre spécial “Nazim Hikmet et Paris” concernant ses relations avec les intellectuels français et ses poèmes sur Paris. Le tout illustré de 300 photographies et dessins dont certains inédits ainsi qu’une chronologie très détaillée.

Quelques échos dans la presse

Un monumental recueil
« Voyageurs-nés, scrutateurs par vocation de tous les recoins de la Terre et de l’âme. […]» Des mots signés Charles Dobzynski, puisés dans un monumental recueil que consacrent les Éditions Turquoise à l’occasion du centenaire de la naissance du poète turc. Un album complet qui ressemblerait aux meilleurs Cahiers de l’Herne, avec Erhan Turgut en chef d’orchestre : une préface de John Berger sous forme de journal, convoquant souvenirs intimes et relations amicales, une biographie, des poèmes, des commentaires, […] un autoportrait, des regards et des photographies. […] C’est là un remarquable portrait du poète (au sens large), nomade du verbe, dont l’art de vie et la vision du monde forment un tout, inspiré toujours par le combat politique et la liberté.
« Les livres du mois », Magazine Littéraire

Nâzim Hikmet fut un des très grands poètes de la révolte, comme Maïakovski, Eluard ou Neruda. […] Vivre comme un arbre seul et libre, vivre en frère comme les arbres d’une forêt, clame la phrase en première page du magnifique livre publié sous la direction d’Erhan Turgut.
Libération

Lyrisme et Passion
Nâzim Hikmet figure parmi les plus importants poètes et écrivains du xxe siècle. Son engagement politique et ses poèmes le conduisirent en exil ou en prison, où il écrivit ses plus grandes œuvres. Issu d’un milieu francophone, emprisonné en Turquie de 1938 à 1950, il fut libéré grâce à l’intervention d’intellectuels français tels que Sartre, Aragon, Neruda… Ses écrits témoignent des événements sociaux de son époque, illustrent sa douleur, sa souffrance, mais surtout l’amour et l’optimisme : «Le plus beau des océans est celui qu’on n’a pas encore traversé .» Une biographie détaillée, le regard qu’ont posé sur lui de grands écrivains et poètes ainsi que plus de 300 iconographies mettent en exergue une centaine de ses poèmes dans un beau livre : Nâzim Hikmet, aux éditions Turquoise.
Le Figaro Magazine

« Les commémorations ont leur utilité, elles réveillent la curiosité et réparent les injustices. Même s’il n’est pas certain que le centième anniversaire de la naissance du poète turc Nâzim Hikmet (1902-1963), que l’on a célébré en 2002, et le quarantième anniversaire de sa mort, qui tombe cette année, aient été, ou seront, en France à la mesure d’une œuvre et d’un itinéraire salués en leur temps par Aragon, Neruda, Soupault, Tzara et Sartre notamment. »
Lire