Yaban

22,00

Yakup Kadri Karaosmanoglu.

Roman

Traduit du turc par Ferda Fidan

Préface de Timour Muhidine

Collection « Indépendances »
ISBN 978-2-918823-31-5
Parution : Octobre 2022
135×210 mm. 228 pages.
Prix : 22,00€

Catégorie :

Description

Quatrième de couverture

Depuis la défaite de l’Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale, Istanbul et une partie de l’Anatolie sont occupés par les Alliés. Les Grecs, débarqués à Izmir le 15 mai 1919, progressent vers le centre de la Turquie. Les Turcs, menés par Mustafa Kemal Atatürk, s’organisent pour créer une armée nationale. En 1921, Ahmet Celâl, Istanbuliote démobilisé suite à ses blessures, se retire dans un village anatolien. Le jeune officier place ses espoirs dans le mouvement de la résistance de Mustafa Kemal, laïque et moderne. Mais dans ce coin reculé, ses idéaux ne rencontrent aucun écho. Il se heurte à l’incompréhension des paysans, dont les priorités sont ailleurs. Celâl tente d’éveiller la communauté aux enjeux de la guerre, en vain, elle est comme « pétrifiée à un point fixe de l’histoire ». L’intellectuel remplit au jour le jour son journal de ses observations et désillusions. Jusqu’au bout, il restera « yaban », étranger. Publié en 1932, l’ouvrage a également été traduit en allemand et en italien. « Yaban » est le chef-d’œuvre le plus lu de la littérature Turque.

Biographie

Yakup Kadri Karaosmanoglu est un des plus grands romanciers turcs du XXe siècle. Ses œuvres sont marqués par la culture française et fortement influencées par l’histoire de son pays. Deux romans du même auteur sont parus aux éditions Turquoise : « Ankara » (2008) et « Leïla fille de Gomorrhe » (2009).

Ouvrage publié à l’occasion du centenaire de la création de la Turquie (1922-2022).

Informations complémentaires

Poids 0,3 kg
Dimensions 21 × 13,5 × 1,7 cm

Vous aimerez peut-être aussi…

Aller en haut